Signaler un problème
L'employeur n'a pas respecté le délai de prévenance pour informer le salarié de la rupture de la période d’essai.

Le salarié a donc droit à une indemnité compensatrice égale au montant des salaires et avantages qu’il aurait dû percevoir jusqu’à la date d’expiration du délai prévenance. Cette indemnité comprend également les congés payés (article L 1221-25 du Code du travail).
Mis à jour le 05/02/2019