Signaler un problème
Dans votre cas, la rupture anticipée de l'intérim semble impossible. En effet, la démission est impossible dans un contrat d'intérim. De plus, le Code du travail prévoit que vous pouvez être sanctionné(e) et payer à l'agence d'intérim des dommages et intérêts correspondant au préjudice subi (article L1251-28 du Code du travail).

En cas de rupture anticipée, vous perdre votre indemnité de fin de mission et vous n'aurez pas non plus droit au chômage car votre départ s'assimile comme une démission (article L. 1251-33 du Code du travail).
Mis à jour le 08/02/2019