Signaler un problème
Pendant la période d'essai, la rupture est libre et vous n'avez pas à justifier votre choix.
Toutefois, il faut avertir votre employeur avant le départ de l'entreprise, dans un délai de 48 heures car vous étiez présent depuis plus de 8 jours dans l'entreprise (Article L1221-26 du Code du travail).

Par principe, vous n'aurez pas droit aux allocations chômages SAUF dans les cas suivants (Chapitre 1er accord d’application n°14 du 14 Mai 2014):
  • Si vous avez travaillé au moins 65 jours
  • Si vous justifiez de 3 années d’affiliation continue et que vous “quittez volontairement votre emploi pour reprendre une activité salariée à durée indéterminée, concrétisée par une embauche effective, à laquelle l’employeur met fin avant l’expiration d’un délai de 91 jours”
  • S'il s'agit de suivre votre conjoint qui change de lieu de résidence pour exercer un nouvel emploi
  • Si le départ s'explique par votre mariage ou la conclusion d'un pacte civil de solidarité qui entraîne un changement de lieu de résidence de l'intéressé, dès lors que moins de 2 mois s'écoulent entre la date de la démission ou de la fin du contrat de travail et la date du mariage ou de la conclusion du pacte civil de solidarité
  • S'il s'agit suivre son enfant handicapé admis dans une structure d'accueil dont l'éloignement entraîne un changement de résidence

  • ATTENTION : la démission ou la prise d'acte ne sont pas possibles pendant la période d'essai. Il s'agit d'une rupture de la période d'essai.
    Mis à jour le 07/02/2019