Signaler un problème
Lorsque l'on a vous a refusé l'embarquement contre votre gré et sans faute de votre part, vous pouvez bénéficier :
  • Du choix entre le réacheminement par un autre vol et le remboursement du billet selon les conditions décrites ci-dessus
  • D’une prise en charge en fonction de délai d’attente de son réacheminement (rafraîchissements, restauration, deux communications, et si le départ ne peut pas avoir lieu avant le lendemain, hébergement et transferts entre le lieu d’hébergement et l’aéroport)
  • Du droit à une indemnisation immédiate. Les montants d’indemnisation sont identiques à ceux du retard et de l’annulation. Dans cette situation, il n’existe aucune exception au droit à indemnisation


  • Si ces règles ne sont pas respectées, il faut tout d'abord et obligatoirement porter une réclamation auprès du transporteur. Les délais de réponse des transporteurs peuvent atteindre 2 mois. Si passé ce délai, le transporteur ne vous a pas répondu ou vous a répondu de manière insatisfaisante, il est possible de saisir la Direction générale de l'Aviation civile (DGAC).
    Vos réclamations doivent être adressées en joignant la copie, et non les originaux, de toutes les pièces justificatives en votre possession : réclamation(s) faite(s) auprès du transporteur, réponse(s) du transporteur, réservation et/ou billet électronique (reçu itinéraire), cartes d’embarquement, attestation remise par le transport relative à l’incident, s’il vous en a été remis une, justificatif des dépenses engagées si une prise en charge ne vous a pas été fournie, etc.
    Mis à jour le 22/01/2019