Signaler un problème
Si le dommage subi par la victime est d'une certaine probabilité, il peut être indemnisé à condition qu'il ne soit pas qu'une simple éventualité.

Tout dépend des circonstances et il est impossible de prévoir ce qui sera indemnisée ou non. Dans tous les cas, cela dépend des preuves que la victime pourra apporter.
Dans tous les cas, ce sera à la victime de prouver le lien entre votre faute et le dommage qu'elle a subi
Cela peut être par exemple un manque à gagner, le fait de perdre de l'argent à coup sûr, un dommage qui va avoir pour conséquence une opération ou une réduction de l'espérance de vie.

Les juges peuvent à ce sujet utiliser ce que l'on appelle le "principe de précaution" : lorsque l'on ne peut pas prouver scientifiquement ni la nocivité, ni l'inoffensivité de quelque chose (par exemple pour les ondes électriques) le principe de précaution veut qu'on pourra faire le lien entre la faute et le dommage en soutenant que l'auteur de la faute a pris un risque: celui de causer un dommage à autrui.
Ce principe peut être utilisé pour des dommages écologiques et environnementaux par exemple.
Mis à jour le 16/01/2019