Signaler un problème
Tous les actes de violences physique ou morale qui se déroulent au sein du milieu scolaire ou en dehors à partir du moment qu'ils impliquent des élèves sont des violences scolaires (articles 222-7 et suivants du Code pénal).

Ces violences peuvent prendre la forme de jeux dangereux, de défis ou encore de coups reçus, d'insultes en face à face ou par SMS, messages via réseaux sociaux, de bousculades, de vols, crachats etc...

Peu importe que les violences soient commises dans ou en dehors de l'établissement.

Si vous êtes victime de ce type de comportement sachez que vous n'êtes pas responsable et que rien ne justifie un tel comportement.
Si vous êtes témoin, vous pouvez dénoncer ces comportements et aider les victimes à prouver leur situation.

Les personnes responsables seront tout d'abord les personnes auteures des violences scolaires. Ce seront aux parents, responsables de leurs enfants mineurs qui habitent chez eux, d'indemniser la victime des violences (article 1242 du Code civil).

Mais il se peut que le corps enseignant ait aussi commis une faute (enseignants, proviseur...). Ce sera le cas s'ils savaient mais qu'aucune mesure ou sanction n'a été prise et qu'ils ont laissé faire le harcèlement.
Dans le cas d'une école privée : ce sera la direction de l'établissement privé indemnisera les parents à la place des membres du personnel éducatif fautifs.

Deux voies sont possibles:
  • Porter plainte pour engager une procédure pénale et condamner les auteurs des violences. Le mineur peut se rendre seul au commissariat ou à la gendarmerie et signaler les faits. Si la victime ne connaît pas les véritables identités du ou des auteurs, elle peut porter plainte contre X
  • Demander réparation du préjudice subi dans une procédure civile

  • En sources vous trouverez des numéros d'aide et des associations pouvant vous venir en aide.
    Sources : Non au harcèlement : par téléphone au 3020 (du lundi au vendredi de 9h à 20h et le samedi de 9h à 18h, sauf les jours fériés)